info-icon-24
Expédition dans un délai de
3-5 jours
info-icon-cost
Livraison gratuite
de 69,00 €
info-icon-time
Garantie de remboursement
100 jours
Consultation et commande gratuites
warencorb Mon panier 0 article(s) - 0.00 EUR
Votre panier est vide !

L'attaque cérébrale chez le chien: symptômes, traitement et pronostic

Les humains ne sont pas les seuls à pouvoir être victimes d'une attaque cérébrale : les chiens aussi. Pour les quadrupèdes aussi, chaque minute compte dans ce cas. En effet, plus longtemps le cerveau n'est pas correctement approvisionné, plus graves sont généralement les conséquences qui en découlent.


En tant que propriétaire, vous devez donc savoir comment reconnaître un accident vasculaire cérébral chez votre chien et comment agir en cas d'accident. Nous vous expliquons ci-dessous ce qui est important et quels facteurs peuvent augmenter le risque d'AVC chez les chiens.

L'AVC chez le chien - l'essentiel en un coup d'œil

  • Une attaque cérébrale se manifeste chez les chiens par des symptômes tels que l'apathie et des troubles de l'équilibre et de la conscience.
  • Comme pour les humains, un accident vasculaire cérébral chez les chiens est une urgence médicale potentiellement mortelle qui doit être traitée immédiatement.
  • Ce que l'on appelle le syndrome vestibulaire se manifeste chez les chiens par des symptômes similaires à ceux d'une attaque cérébrale.
  • En règle générale, un accident vasculaire cérébral chez le chien entraîne des handicaps permanents, dont les conséquences peuvent varier en fonction de la gravité des lésions.
  • Parmi les facteurs de risque à éviter chez les chiens, on trouve notamment l'obésité et le stress excessif.

Qu'est-ce qu'une attaque cérébrale ?

Comme on le sait, le sang sert à transporter les nutriments et l'oxygène à travers le corps, tant chez l'homme que chez le chien, afin que les organes puissent être approvisionnés. En cas d'attaque cérébrale, l'approvisionnement du cerveau est interrompu par un vaisseau sanguin bouché ou parfois par une hémorragie cérébrale. En raison du manque d'oxygène, les régions du cerveau concernées meurent, ce qui peut notamment entraîner une paralysie et une incontinence. 

Comment reconnaître une attaque cérébrale chez un chien ?

Lorsqu'un chien est victime d'une attaque cérébrale, celle-ci se manifeste par des symptômes similaires à ceux des humains. Les animaux concernés semblent apathiques, ont des problèmes d'équilibre et des troubles de la conscience pouvant aller jusqu'à la perte de connaissance. En outre, l'AVC chez le chien peut se manifester par une incontinence, des anomalies de la posture et des vomissements.

Si vous pensez que votre chien a peut-être été victime d'une attaque, il est impératif d'agir immédiatement. Restez au calme. Allongez votre animal sur un coussin ou une couverture et placez une gamelle d'eau dans laquelle il pourra boire si nécessaire sans avoir à se lever.

Contactez alors immédiatement votre vétérinaire ou le service d'urgence vétérinaire, selon le jour de la semaine et l'heure, et décrivez-leur les symptômes que vous observez chez votre chien.

Comment traiter une attaque cérébrale chez le chien ?

L'attaque cérébrale est une urgence médicale potentiellement mortelle. Il est donc essentiel que votre chien soit pris en charge par un vétérinaire dans les plus brefs délais. Celui-ci examinera votre animal et recherchera des inflammations, des hémorragies ou des caillots sanguins dans le cerveau à l'aide de techniques d'imagerie.

De cette manière, le vétérinaire peut vérifier si votre chien a réellement subi un AVC ou si les symptômes sont éventuellement dus à un autre facteur déclencheur. Si le soupçon initial est confirmé, la première chose à faire est de lutter contre les symptômes aigus. Pour ce faire, il est possible d'utiliser des tranquillisants, des antispasmodiques ou des médicaments contre les nausées éventuelles.

Le traitement ultérieur dépend alors essentiellement de la cause initiale de l'AVC. Il peut s'agir d'un dysfonctionnement de la thyroïde, d'une maladie cardiaque ou rénale, d'une hypertension ou d'une tumeur cérébrale. Selon le diagnostic, le vétérinaire peut alors prescrire à votre compagnon à quatre pattes des médicaments pour fluidifier le sang et dilater les vaisseaux sanguins, ou encore des antibiotiques. Si l'attaque de votre chien est due à une tumeur cérébrale, une intervention chirurgicale peut également être nécessaire.

Syndrome vestibulaire ou attaque cérébrale chez le chien ?

Outre l'accident vasculaire cérébral, les symptômes tels que les troubles de l'équilibre et de la coordination chez les chiens peuvent également indiquer ce que l'on appelle le syndrome vestibulaire. Il s'agit d'une maladie qui affecte le fonctionnement de l'appareil vestibulaire. L'appareil vestibulaire est l'organe de l'équilibre qui se trouve dans l'oreille interne du chien.

Le syndrome vestibulaire peut se présenter sous différentes formes chez les chiens. Le traitement et le pronostic dépendent de la forme exacte et du facteur déclenchant. Les symptômes typiques du syndrome vestibulaire pouvant également être déclenchés par une attaque cérébrale, il est bien entendu conseillé de consulter immédiatement un vétérinaire en cas de symptômes afin d'en déterminer la cause exacte et de prendre rapidement les mesures de traitement adéquates.

Quel est le pronostic pour les chiens après un accident vasculaire cérébral ?

Si votre compagnon à quatre pattes a été victime d'une attaque cérébrale, vous devez malheureusement vous attendre à ce que l'animal soit durablement handicapé dans sa vie quotidienne. Dans de nombreux cas, les chiens concernés ont des problèmes permanents de marche, voire de paralysie. De plus, l'incontinence et la diminution des performances de la mémoire ne sont pas rares après un AVC chez le chien.

Il n'est pas possible de dire de manière générale quels sont les troubles qui apparaissent. Les régions du cerveau touchées ainsi que la gravité des lésions causées par l'attaque cérébrale sont déterminantes à cet égard.

Si les séquelles de l'AVC restent gérables et que votre compagnon à quatre pattes n'est pas trop gêné dans sa vie quotidienne, il est tout à fait envisageable que le chien ait encore quelques bons mois, voire quelques années devant lui. Toutefois, vous devez vous attendre à ce qu'il ait davantage besoin de votre aide et de votre soutien au quotidien.

Malheureusement, si les séquelles de l'AVC sont trop graves, il se peut que vous deviez envisager de dire adieu à votre chien et de délivrer votre compagnon à quatre pattes.

Éviter les facteurs de risque d'attaque cérébrale chez le chien

En règle générale, les accidents vasculaires cérébraux surviennent chez les chiens à un âge avancé. Les jeunes animaux ne sont normalement touchés que dans des cas exceptionnels. Bien entendu, vous ne pouvez pas influencer l'âge en tant que facteur de risque. Néanmoins, il y a plusieurs choses que vous pouvez faire pour réduire la probabilité d'un AVC chez votre chien.

Comme chez l'homme, l'obésité peut augmenter considérablement le risque d'AVC chez le chien. Si votre chien pèse trop lourd, il est donc indispensable de le mettre au régime. Vous réduirez ainsi non seulement le risque d'accident vasculaire cérébral, mais aussi celui de nombreux autres problèmes de santé, comme l'arthrose.

Veillez également à ce que l'activité physique soit adaptée aux besoins de la race de votre chien et à son âge. Vous éviterez ainsi une prise de poids et améliorerez le transport de l'oxygène dans le corps de votre chien. Enfin, évitez autant que possible le stress excessif dans la vie quotidienne de votre compagnon à quatre pattes. Cela permet non seulement de réduire les risques d'AVC, mais aussi d'améliorer la santé et le bien-être de votre chien en général.

L'attaque cérébrale chez le chien - notre conclusion

Comme vous pouvez le constater, les chiens peuvent également être victimes d'une attaque cérébrale. Heureusement, c'est relativement rare. Compte tenu du fait que les conséquences liées à l'AVC sont souvent très graves pour nos compagnons à quatre pattes, il convient néanmoins de prendre les éventuels symptômes au sérieux et, en cas de doute, de consulter immédiatement un vétérinaire.

En outre, il est conseillé d'accorder l'attention nécessaire à la santé de votre chien et d'éviter les facteurs de risque tels que l'obésité et le stress prolongé dans la vie quotidienne de votre compagnon à quatre pattes. De cette manière, vous ne réduisez pas seulement la probabilité d'une attaque cérébrale chez votre chien. Vous contribuez en outre de manière décisive à un bien-être optimal ainsi qu'à une vie canine heureuse et, espérons-le, longue.
Oliko tämä sivu avuksi?

Écrire un commentaire

Mauvais
Bon
watsapp-button-icon
Black friday
Black Friday
2022
Jusqu'à la fin du Black Friday
00
Jours
00
Heures
00
Minutes
00
Secondes
Black friday
bellfore motive